vendredi 24 novembre : rencontre avec yves ravey

Ravey 13 nov 2017

Publicités

ouverture samedi 11 novembre

tombe du soldat inconnu plonk

samedi 11 novembre, la librairie sera ouverte aux horaires habituels!


concours vitrine « voyage »

et hop, la bonne nouvelle du jour : c’est la librairie qui gagne le concours de vitrine sur le thème du voyage!

ce concours était organisé par LIRA, l’association des librairies auvergnates, dans le cadre de l’anniversaire de l’association qui fête, cette année, ses 10 ans

la vitrine était jugée sur plusieurs critères dont le respect du thème, l’originalité ou encore l’harmonie des matières et des couleurs

nous étions 12 libraires à concourir; la librairie a obtenu 68,5 points sur 80

la récompense? un très, très, bon restau! merci LIRA, merci le jury!
et pour le plaisir des yeux, revoici les photos de la belle vitrine!


ATTENTION, organisation particulière pour la rencontre-projection samedi 28 octobre, 11 heures!

ATTENTION ! organisation particulière pour la rencontre de demain, samedi 28 octobre, à 11 heures, avec Jean-François Mutzig!

puisque nous recevons un photographe, les images auront la part belle!

un écran de projection sera donc installé dans la librairie : ce qui signifie que l’accès aux rayons littérature, sciences humaines et beaux-arts sera impossible dès l’ouverture à 10 heures et durant tout le temps de la rencontre-projection

pas de panique : la librairie retrouvera sa disposition habituelle dès 14 heures!
entre-temps, vous en aurez eu plein les mirettes grâce aux superbes clichés de Jean-François Mutzig!
qu’on se le dise!


à lire, à lire!

la nuit la mer

Maud est une jeune femme sur laquelle glisse la vie ; une jeune femme d’apparence impassible, qui déconcerte son entourage et surtout Tim, son mari. Un jour, elle décide d’acheter un vieux voilier, laissé à l’abandon dans le port de la côté anglaise où ils habitent. Ce voilier apparaît comme une évidence, voire une urgence pour Maud.

Miller fait le choix d’écrire au présent, de faire avancer son lecteur avec son personnage ; l’auteur ne démontre rien, il suggère et avec grande habilité : le texte se déploie ainsi avec une rare force et nous donne un portrait de femme tout simplement bouleversant.

Andrew MILLER, La Nuit, la mer n’est qu’un bruit, trad. de l’anglais par David Tuaillon. Piranha, 2017. 332 p. 19 €

 

sucre noir

Que seraient les Caraïbes sans son célèbre pirate, Henry Morgan, ses cannes à sucre, son rhum, ses trésors, ses femmes belles, rêveuses mais déterminées, son sombre chasseur d’or, sa mystérieuse petite vieille ?

Miguel Bonnefoy fait vivre tout cet univers fabuleux dans un roman enlevé et totalement envoûtant, où la sensualité a la part belle – vive le réalisme magique ! Et, qui sait, peut-être le prix Femina pour ce jeune auteur… !

Miguel BONNEFOY, Sucre noir. Rivages, 2017. 208 p. 19,50 €

 

livre Larher

Erwan Larher s’est retrouvé un soir parisien de novembre au mauvais endroit, au mauvais moment. C’était le 13 novembre 2015, les Eagles of Death Metal faisaient danser, de leurs riffs de guitare, tout le public du Bataclan. Des coups de feu ont signé prématurément la fin du concert et le début d’une sombre nuit. Plus de 400 blessés, et tout un pays bouleversé.

Larher, écrivain, fan de rock’n roll, était dans la salle ce soir là. Il nous raconte son histoire, qui est, dans une certaine mesure, un peu la nôtre. Il nous raconte l’attaque, la balle qu’il reçoit dans la fesse droite, la peur, le sang. Il donne aussi la parole à ses proches qui racontent leurs versions, de cette triste soirée. Eux parlent de l’attente, de l’inquiétude, de l’incompréhension et de l’espoir de bonnes nouvelles.

Larher raconte aussi l’après, l’après attentat, la convalescence, la guérison, le traumatisme physique et psychique.

Il nous livre un texte sincère, celui d’un homme blessé et qui se reconstruit, un récit sensible qui nous touche de plein fouet. Une écriture directe, sans faux-semblants. Un titre magnifique, miroir de l’état d’esprit de l’auteur, aussi tragique que drôle, aussi émouvant qu’incisif : à lire !   [MM]

Erwan LARHER, Le Livre que je ne voulais pas écrire. Quidam, 2017. 260 p. 20 €

 

desproges

Desproges par Desproges : que demander de plus ?! Ce livre est un régal, évidemment ! Des textes, des photos, des collages, des photo-montages, des manuscrits ! « Passer pour un con auprès des idiots est un plaisir des dieux. » – lecteurs grincheux, s’abstenir !

Desproges par Desproges, édition établie par Perrine DESPROGES et Cécile THOMAS. Ed. Du Courroux, 2017. 340 p. 39 €


samedi 28 octobre, 11 h : rencontre avec le photographe animalier Jean-François Mutzig

Mutzig 28 oct 2017


jeudi 19 octobre, 18h30 : rencontre avec callan wink

Wink 19 oct 2017