couvre-feu : nouveaux horaires

couvre-feu oblige, à partir du samedi 16 janvier, la librairie modifie ses heures d’ouverture :

>> du mardi au jeudi : 10h-12h30 // 14h-18h

>> vendredi et samedi : 10h-18h

rien n’est inscrit dans le marbre, évidemment, et ces horaires sont donc susceptibles d’être modifiés car, comme le disait le grand Alphonse (Allais), « il ne faut jamais faire de projets, surtout en ce qui concerne l’avenir »…


2021…

en souhaitant que cette année 2021 nous ouvre des horizons plus sereins et que la culture sous toutes ses formes reprenne le rôle central qui est le sien dans la cité : nous aider à nous sentir pleinement humains, donc vivants


une année littéraire 2021 qui commence très fort!

Une année littéraire 2021 qui commence très fort!

D’un côté, la publication de notes inédites de Julien Gracq qui viennent d’être rassemblées sous la houlette de Bernhild Boie aux éditions Corti sous le titre Nœuds de vie – Gracq le très haut!
Des notes sur le paysage, bien évidemment, les lectures, l’écriture et ici ou là, un fragment de l’intime, si rare chez Gracq, où l’émotion affleure, sans envahir la pensée mais pourtant bien là : la maison du voisin pharmacien, les sorties en bicyclette, la chaleur d’un lit dans laquelle on se love pour rester au plus près du rêve.
« Ce que j’ai souhaité souvent, ce que j’aimerais peut-être encore exprimer, ce sont ce que j’appelle des nœuds de vie. Quelques fils seulement, venus de l’indéterminé et qui y retournent, mais qui pour un moment s’entrecroisent et se serrent l’un l’autre, atteignent, entre les bouts libres qui flottent chaque côté, à une constriction décisive. Une sorte d’enlacement intime et isolé, autour duquel flotte le sentiment de plénitude de l’être ensemble. »

Sur un autre versant, la publication d’un recueil de nouvelles de Sylvain Prudhomme, Les Orages publié à L’Arbalète Gallimard.
Des nouvelles qui constituent elles aussi des «nœuds de vie», qui saisissent l’instant même où le nœud se fera… ou pas.
Comme dans chaque texte de Prudhomme, il y est évidemment question, avant tout, de notre fragile humanité; cette fragilité, la phrase de Prudhomme l’effleure, la contourne, la fait vaciller, la met en tension, nous laissant vibrant mais vivant.


Julien GRACQ, Nœuds de vie, Éditions José Corti

Sylvain PRUDHOMME, Les Orages, L’Arbalète Gallimard


les-libraires-démasquées#15

les-libraires-démasquées#15

les indispensables (9) : c’est vous!

Lien vidéo https://youtu.be/-MRYAdnV8c0


horaires à partir du 2 janvier

à partir du 2 janvier, on reprend les jours et horaires habituels d’ouverture!

tant que nos chers restaurants-bars ne rouvrent pas, la librairie maintient sa fermeture méridienne entre 12h30 et 14 heures


horaires jeudi 31 et samedi 2

jeudi 31 décembre, on fermera à 17 heures : pas de rab’ même pour les braves!


les-libraires-démasquées#14

les-libraires-démassquées#14

les indispensables (8) : Walker ou l’art de perdre à pas lents (Robin Robertson, trad. de Josée Kamoun, Editions de L’Olivier)

Lien vidéo https://youtu.be/8BwS8Orxlpg


jeudi 24 décembre, fermeture à 17 heures!


effervescence…

une certaine effervescence à la librairie pour cette dernière ligne droite de Noël!

une fine équipe aux taquets, à l’efficacité redoutable et… redoutée : ça calcule fissa à la caisse côté Tilin, ça conseille et ça empaquette sévère côté Lilou, ça tente de répondre au téléphone entre cinq conseils, côté Dominique — en somme, une vie bien tranquille à la librairie 😄


la hotte des libraires!

la hotte des libraires!
dimanche 20 décembre, un livre «mystère» sera offert à chaque client.e du jour (dans la limite des stocks disponibles😉)!

au fil de l’année, des éditeurs nous font confiance et nous envoient, pour lecture, des ouvrages à paraître, appelés dans notre jargon des «services de presse»

il peut s’agir de livres dans leur version définitive ou bien de livres sous forme d’épreuves non corrigées; une fois ces livres lus, nous les stockons en réserve


nous en avons emballé un certain nombre et avons décidé d’en offrir un à chaque client.e du jour : évidemment, c’est un livre «mystère» donc au hasard Balthazar!