Mathieu Riboulet, « Les Portes de Thèbes »

20200110_091504

Mathieu Riboulet a quitté notre monde le 5 février 2018, emporté par le cancer, laissant une œuvre littéraire indispensable. Indispensable car elle nous donne à lire notre monde mis en mots incandescents, politiques, sexuels, espiègles.

L’œuvre s’est bâtie depuis une quinzaine d’années, livre après livre, tout d’abord chez Maurice Nadeau, puis chez Gallimard, avant de trouver son «lieu à soi» aux éditions Verdier.

La maladie aura stoppé net l’élan que l’œuvre avait pris depuis Entre les deux il n’y a rien (2015).

L’ultime texte de Mathieu, Les Portes de Thèbes – éclats de l’année deux mille quinze vient de paraître chez Verdier.

Difficile la tâche de parler ici de ce texte car l’émotion est évidemment vive : Mathieu y convoque sa mort, dont l’horizon est proche, et celles, passées, des victimes des attentats en France de l’année 2015 et celles, en cours et à venir de nos «frères humains» abandonnés par nous en Irak, en Syrie.

Mathieu y convoque l’Histoire, celle qui s’écrit avec sa «grande hache» comme disait Perec. Et cette hache, les Occidentaux auront su la manier, avec toute l’arrogance qui sied au colonialisme, dépeçant le Proche-Orient le 16 mai 1916, séparant ainsi les Turcs des Arabes.

L’assaut des «sept contre Thèbes» en cette année 2015 se lit au prisme de cette histoire, qui est la nôtre. La chronologie historique s’emballe, le vertige est là et le gouffre, proche, où perdre pied.

Le texte de Mathieu se déroule, s’enroule, nous enroule, nous emporte : nous nous tenons derrière et devant les portes de Thèbes, nous humains, frères. La tragédie d’Eschyle se réécrit ici ; la phrase de Mathieu devient un brûlant chant poétique testamentaire, dans le compagnonnage de François Villon (« Frères humains qui après nous vivez, / N’ayez vos cœurs contre nous endurcis, / Car si pitié de nous pauvres avez, / Dieu en aura plus tôt de vous merci. »).

« ô vous frères, qui me voulez mort, que je prends avec moi en ces heures vénéneuses, en ces lieux dévastés, seul brisera l’emprise où nous voilà placés le baiser de sorcier frémissant sur mes lèvres.» (p.60)

Mathieu RIBOULET, Les Portes de Thèbes – éclats de l’année deux mille quinze (Verdier, 2020)

et Compagnies de Mathieu Riboulet, collectif (Verdier, 2020) : entre autres, le magnifique texte de Michel Jullien, «Lire en mer»


11e anniversaire de la librairie : samedi 18 janvier 2020!

grande aventure bouzard 3

la librairie fêtera officiellement son 11e anniversaire samedi 18 janvier 2020, pendant la La Nuit de la Lecture!
retrouvons-nous autour d’un verre, à partir de 19 heures, pour cette entrée dans une nouvelle décennie : en avant toute pour une nouvelle grande aventure! continuons avec vous!


annulation rencontre julia deck

malheureusement, la rencontre avec Julia Deck (« Propriété privée », éditions de Minuit) prévue vendredi 10 janvier est de nouveau annulée en raison des grèves SNCF…


et pour finir l’année en beauté…

DSCN5743

et pour finir l’année en beauté : les pinceaux magnifiques et malicieux de Catherine Meurisse, rendant hommage à Delacroix (éd. Dargaud)!

la librairie fermera ce soir, mardi 31 décembre à 17 heures et réouvrira jeudi 2 janvier, à 14h30!

 


voilà-c’était-Noël!

voilà-c’était-Noël!
les bonnets rouges sont rangés, les guirlandes illuminent les vitrines de la librairie pour quelques jours encore
comme chaque année, cette période dense fut celle de franches rigolades, de sérieux énervements et de réelle fatigue
elle fut aussi, comme toujours, celle de petits moments lumineux : cette année la palme revient incontestablement à mon jeune client Edgar L., auprès duquel j’ai bien failli faire la bourde du siècle…
du haut de ses 5 ans, le visage sérieux, le regard vif et pénétrant, la bouche pleine de mots savants, tenant dans sa main 4 livres, son grand-père à ses côtés lui disant que le Père Noël lui en apporterait d’autres, de livres et Edgar fasciné par la découpe répétée de feuilles de papier cadeau que je préparais à l’avance, me disant :
— Qu’est-ce que tu fais?
— Je découpe des feuilles de papier cadeau.
— Mais pourquoi tu en coupes autant?
— Et bien parce que nous allons emballer toute la journée les cadeaux pour N… et bien les cadeaux d’anniversaire!
— Il y en a beaucoup d’anniversaires dis donc!


la hotte des libraires!

noel 2019 hote des libraires

la hotte des libraires! un livre « mystère » offert à chaque client du jour, jusqu’au mardi 24 décembre (dans la limite des stocks disponibles😉)
au fil de l’année, des éditeurs nous font confiance et nous envoient, pour lecture, des ouvrages à paraître, appelés dans notre jargon des « services de presse », il peut s’agir de livres dans leur version définitive ou bien de livres sous forme d’épreuves non corrigées; une fois ces livres lus, nous les stockons en réserve
nous en avons emballé un certain nombre et avons décidé d’en offrir un à chaque client : évidemment, c’est un livre « mystère » donc au hasard Balthazar!


si nous ne répondons pas au téléphone…

énervement

si le téléphone sonne dans le vide à la librairie : surtout, pas de panique, et, surtout, on ne s’énerve pas !

en cette période dense des fêtes de fin d’année, nous privilégions le dialogue de visu avec les clients déjà en boutique, au risque de ne pouvoir décrocher le téléphone pour vous répondre…
utilisez de préférence le mail!