samedi 26 mai : une madeleine offerte aux filles!

Maillotannees20dimanche 27 mai, en France, c’est la fête des mères (et oui, vous n’y couperez pas!)

samedi 26 mai, à la librairie, c’est la fête des filles! une délicieuse madeleine au citron sera offerte aux filles lectrices du jour!

avec la complicité pâtissière renouvelée de notre voisine, L’Armoire à Cuillère et le soutien de l’association « La Librairie, une aventure! » qui offre les madeleines!

cette année, on vous gâte : nous vous avons concocté un montage-photo spécial pour cette journée des filles, reprenant un gros, gros, gros coup de cœur d’un livre paru l’année dernière — tirage photo limité, offert aux 50 premiers clients du jour, pour l’achat de 2 livres; le montage sera révélé vendredi, un peu de patience…

Publicités

à lire, à lire! noir c’est noir!

mauvaises

ne passez pas à côté de ce roman noir, magnifiquement noir !

le ton est donné dès la première phrase : « Le cadavre disparut la même nuit que les bêtes. »

l’auteur nous plonge dans une réalité sociale, rurale et confinée, sans détours; on y suivra la vie malmenée de trois gamins : Micheline, dite Roberto, Ouafa et Oé

la phrase, fine et subtile, prend aux tripes, illumine ce texte sombre – un texte intensément bouleversant

Séverine CHEVALIER, Les Mauvaises. La Manufacture de Livre, 2018. 206 p. 18,50 €

 

janvier noir

Glasgow, janvier 1973 : un froid polaire s’abat sur la cité écossaise

une jeune femme se fait descendre sous les yeux du jeune flic, Harry McCoy, à la gare routière ; son meurtrier se donne la mort dans la foulée, au moment où McCoy allait l’interpeller

voici un excellent roman noir, premier d’une série menée par l’écossais Alan Parks qui rend à merveille l’ambiance si particulière qui règne à Glasgow à cette époque

rien n’est blanc ou noir dans cette ville qui vous happe dès que le pied y est mis — McCoy s’y débat, s’y cogne ; on le lui rend bien…

Alan PARKS, Janvier noir, trad. d’Olivier Deparis. Rivages, 2018. 300 p. 22,50 €

 

hevel

la confession orale de Gus, ancien chauffeur-livreur, à un homme venu l’interroger sur un événement survenu soixante ans auparavant, en janvier 1958, en plein hiver, alors que Gus et André conduisaient un vieux camion Citroën à bout de course, sur des routes verglacées du Jura

l’hiver est rude, des jeunes soldats français tombent de l’autre côté de la Méditerranée et des ouvriers algériens se mettent en grève à l’usine de Morez où doivent se rendre Gus et André pour charger des palettes

tout l’art de Pécherot se retrouve ici, dans cette confession très astucieusement menée, brouillant les pistes, donnant à entendre une langue rude, argotique

du grand Pécherot, noir et triste, sur les laissés pour compte

Patrick PÉCHEROT, Hével. Gallimard, « Série noire », 2018. 224 p. 18 €

 

chiens chasse

amateurs d’intrigue bien ficelée, ce polar est pour vous !

l’intègre inspecteur William Wisting se trouve mis à pied par sa hiérarchie, soupçonné d’avoir fabriqué, il y a 17 ans, de fausses preuves dans l’affaire du meurtre de la jeune Cecilia

qui veut ainsi nuire à Wisting ? L’inspecteur démarre son enquête interne, aidé malgré lui par sa fille, Line, jeune journaliste du quotidien local

Horst fait alterner astucieusement ces deux voix – gare aux chiens de chasse qui rôdent…

Jorn Lier HORST, Les Chiens de chasse, trad. de Hélène HERVIEU. Gallimard, « Série noire », 2018. 480 p. 21 €


mardi 8 mai : ouverture l’après-midi

mardi 8 mai, la librairie ouvrira de 14 heures à 19 heures


MAI 68…

bon, ce n’est pas tous les jours qu’on a 50 ans en mai.. 150 livres sont là pour nous le rappeler, ce joli mois de mai 68 — une vitrine était donc nécessaire : on n’est toujours pas sérieuse quand on a cinquante ans…


la fête de la librairie indépendante, samedi 28 avril : c’est parti!

LIBRAIRE’S NOT DEAD!

 


samedi 28 avril 2018 : fête de la librairie indépendante!

samedi 28 avril 2018 : les librairies indépendantes de France et de Navarre font la fête — et célèbrent, à leur manière, la Sant Jordi!
Sant Jordi – saint Georges – est connu notamment à travers La Légende dorée de Jacques de Voragine, pour avoir terrassé un dragon
une légende raconte que du sang du dragon jaillit un rosier, une autre que la princesse sauvée des griffes du dragon offrit en remerciement à saint Georges… un livre

célébré aujourd’hui dans près de quatre-vingts pays, Sant Jordi faisait au Moyen-Âge l’objet de joutes chevaleresques en Catalogne lors desquelles les dames se voyaient offrir des roses

en 1926, la Chambre des Libraires de Barcelone désignait le 23 avril comme Jour du Livre

cette date est également la date anniversaire de la mort de Cervantes, de Shakespeare et de l’Inca Garcilaso de la Vega tous les trois disparus, le même jour de la même année, en 1616

en 1995, l’UNESCO proclamait le 23 avril, Jour du livre et du droit d’auteur, contribuant ainsi à la promotion de la lecture, de l’industrie éditoriale et de la protection de la propriété intellectuelle

cette année, en France, la fête de la librairie indépendante ce sera samedi 28 avril !

samedi, ce sera donc la fête, à la librairie, en compagnie de l’association « La Librairie, une aventure! » : une fleur sera offerte aux clients du jour (dans la limite des fleurs disponibles…) — ouverture exceptionnelle en continu : 10 heures-19 heures!

 

le livre comme lien social : oui, c’est possible ! le prix du livre est unique, votre libraire aussi!


mardi 3 avril : fermeture pour inventaire

inventaire

ça y est, on s’en rapproche à grands pas! non pas du printemps, faut pas rêver quand même!, mais de notre adorable rituel : l’inventaire.. dans la joie, le bonheur et le «bip» du lecteur code-barres

la librairie sera donc fermée au public mardi 3 avril, toute la journée

d’ici là, amis clients, merci de venir retirer vos commandes arrivées à la librairie : ce sera ça en moins de volumes à scanner; « amis » voleurs, vous avez jusqu’à samedi soir pour venir rapporter incognito les ouvrages que vous avez « empruntés » : ce sera ça en plus de volumes à scanner, ce qui serait sympa pour notre comptabilité (on peut rêver quand même!)

réouverture de la librairie, mercredi 4 avril, à 11 heures : pour les fous furieux du rangement, à fragilité cardiaque, il vaudrait mieux en effet ne pas venir à 10 heures…