jeudi 29 novembre 2018 : rencontre avec elsa osorio

osorio 29 nov 2018

Publicités

la saison des « grands » prix littéraires!

ça y est, la saison des «grands» prix littéraires d’automne est lancée! les jurés du prix Femina ont ouvert le bal hier, suivi aujourd’hui des jurés du Medicis, en attendant demain, l’entrée dans la grande danse, des jurés du prix tant attendu, convoité, le Goncourt…
il y en aura encore bien d’autres : le Renaudot, l’Interallié, le Flore, le Décembre, le Giono — je vous fais grâce de la liste, longue, des prix littéraires remis en France à l’automne, imaginez la liste des prix remis au cours d’une année entière, qu’ils soient nationaux, régionaux, communaux…
évidemment les enjeux économiques sont colossaux pour toute la chaîne du livre dès qu’il s’agit d’un des «grands» prix automnaux et les choix des jurés divers et variés sont, chaque année, sujets de discussion, de controverse, de sévères règlements de compte, d’enthousiasme aussi (si si, ça arrive!)
inutile de redonner ici les noms des premiers lauréats de cet automne 2018, ils sont déjà relayés sur les divers réseaux
en revanche, ne cachons pas notre joie quand des textes défendus ici, à la librairie, avec force enthousiasme et vigueur, font partie des heureux élus!
alors oui, RAVIE que le magnifique texte Le Lambeau de Philippe Lançon (Gallimard) remporte le prix Femina : confrontez-vous à ce livre écrit dans une langue sobre, humble, qui nous parle sans détour de notre fragile condition humaine ; oui, ce qui y est dit est rude, on peut avoir besoin de faire une pause dans sa lecture mais, celle-ci achevée, on referme l’ouvrage avec grande émotion comme à chaque fois que l’on quitte un grand livre
alors, oui, RAVIE que le génial et fort audacieux Les Frères Lehman de Stefano Massini (trad. de l’italien par Nathalie Bauer, Éditions Globe) remporte le prix Medicis… et sidérée que ce soit pour la catégorie… «essai» : un ouvrage en vers libres, de 800 pages, dont l’enjeu littéraire est posé dès les premières pages, là, c’est le pompon! à suivre, demain, pour le Goncourt!


du 16 au 18 novembre 2018 : Rendez-Vous du Carnet de Voyage

 

bannière carnets voyage 2018les folles journées du Rendez-Vous International du Carnet de Voyage s’approchent à grand pas! elles se tiendront comme d’habitude à Polydome, place du er Mai à Clermont-Ferrand

nous vous concoctons un bel espace LIBRAIRIE qui, comme chaque année, est géré en mutualisation complète par 7 librairies : Librairie Esprit BD, Les Raconteurs d’Histoires, Librairie le Bateau Livre, Librairie du Café de la Gare Massiac, Librairie IL ETAIT UNE FOIS, Librairie La Cité du vent et La Librairie — cette pratique de la mutualisation totale d’un salon du livre est assez rare dans le milieu des libraires, pour ne pas dire unique : le prix du livre est unique, vos libraires aussi et notre association régionale LIRA – Libraires Indépendants en Région Auvergne, tout autant!


François Jullien : samedi 13 octobre 2018, 14 heures, à l’E.S.C.

la librairie est partenaire du Dialogue citoyen européen qui aura lieu samedi 13 octobre, de 14 heures à 17 heures, à l’École Supérieure de Commerce, boulevard Trudaine : le philosophe François Jullien y donnera une conférence sur l »interculturalité à partir de 14 heures (https://www.effervescences.eu/dialogue-citoyen-europeen)

entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles


la rencontre avec Emmanuelle Pagano, c’est demain, vendredi 12 octobre!

la rencontre avec Emmanuelle Pagano, c’est demain, vendredi 12 octobre, à18h30!

pour fêter cela, un très beau papier à paraître demain dans « Le Monde des livres », à découvrir ci-dessous

pagano le monde 12 oct 2018

 

 


vendredi 12 octobre 2018 : rencontre avec emmanuelle pagano

pagano 12 oct 2018


vitrine en clin d’œil photographique

vitrine clin d’œil photographique, à l’occasion de l’ouverture du festival international de photographie à Clermont-Ferrand Sténopé-Festival Nicéphore et de la rencontre avec le photographe Stéphane Duroy, samedi 6 octobre 2018, à 11 heures — noir et blanc à l’honneur!

un grand merci à Telio Madignier d’avoir accepté, au pied levé mais à la main posée, de croquer quelques bandes polaroid!

en vitrine, a été installé un procédé technologique révolutionnaire qui permettra à tout un chacun d’obtenir un autoportrait instantané…