littérature brésilienne à la librairie : cristovao tezza, jeudi 26 mars 2015

littérature brésilienne  : la rencontre avec Cristovao Tezza, c’est demain, jeudi 26, à 18h30
vous ne trouverez pas d’exotisme ou de folklore brésilien dans le très beau roman de Tezza, Le Fils du printemps : l’auteur nous donne ici à entendre la voix d’un trentenaire, « homme provisoire », qui semble toujours dans un à-côté, en marge du réel — d’un certain réel
deux événements vont bousculer ce « déséquilibre » : la naissance de son fils et l’annonce du handicap de l’enfant (trisomie 21)
Tezza rend ici un très bel hommage à la paternité grâce à un texte, vif, humoristique, humain et sans concession
« Un enfant est comme un miroir dans lequel le père se voit lui-même, et, pour l’enfant, le père est à son tour un miroir dans lequel il peut se voir dans le futur. » (Soren Kierkegaard)

Cristovao TEZZA, Le Fils du printemps, trad. du brésilien par Sébastien ROY. Ed. Métailié, 2009. 204 p. 17 €

Publicités