petite découverte matinale sur la vitrine

mot voisin sur vitrine okCher(e) inconnu(e),
Merci de votre mot chaleureux et taquin, trouvé sous la lumière matinale de ce vendredi.
Ne vous inquiétez point pour la lumière artificielle : celle-ci s’éteint en douceur vers 23 heures – sauf oubli du soir, la libraire ayant déjà la tête dans la lune – et éclaire ainsi la librairie pour le bonheur des livres, juste quelques heures après la fermeture.
Et parce qu’on ne se refait pas, lisez sans tarder ce très beau texte : La Petite lumière, d’Antonio Moresco, publié aux éditions Verdier.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités