rentrée littéraire (sur le vif 1)

quelques impressions sur cette nouvelle rentrée littéraire, après un long silence dû à des soucis de santé familiaux

je vais essayer de rattraper un peu le retard, même si la course frénétique à la publication des éditeurs me laisse peu de chance

sur le vif, donc

Mathieu RIBOULET, Les Œuvres de miséricorde

Que faire de l’héritage des deux guerres mondiales du xxe siècle ? comment un homme, notre contemporain, peut-il appréhender cette Histoire au plus près ? comment comprendre qu’une main aimante peut torturer, humilier, tuer ? en allant batailler avec les corps de l’« ennemi », en allant affronter l’héritage historique par un détour géographique de ces corps.

Dérangeant, insolent, ce dernier ouvrage de Mathieu Riboulet, convoquant Caravage et Purcell, met le lecteur au cœur de cette bataille — à ses risques et périls.

Dense, le texte monte en puissance au fil des pages jusqu’à atteindre une forme de chant poétique dans les derniers chapitres ; on se plaît à imaginer, un jour, une lecture intégrale à voix haute par l’auteur…

Mathieu RIBOULET, Les Œuvres de miséricorde — fictions et réalités.  Editions Verdier, 2012. 160 p. 14 €

nous attendons toujours la réimpression, annoncée par Gallimard ce printemps, du texte de Mathieu Riboulet, Les Âmes inachevées (collection « Haute enfance »)… à suivre

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s